Fort McMoney

Jeux
3 immeubles sous la neige vus de nuit.
Un jeu-documentaire passionnant sur l'industrie pétrolière

Jeu documentaire, Fort McMoney propose de gérer en temps réel les destinées d'une petite ville du Canada qui se trouve être la 3ème réserve mondiale d’hydrocarbures. Votre but : faire triompher votre vision du monde en bâtissant le destin de cette petite ville de l'or noir grâce à ce que vous apprenez de l'exploitation des sables bitumeux et son impact en allant à la rencontre des habitants.

Réalisé par le journaliste français David Dufresne, coproduit par Arte et l'Office national du film du Canada, ce jeu d'un nouveau genre est accessible gratuitement sur Internet ou téléchargeable sur l'App Store d'Apple. Existant en 3 langues  (français, anglais et allemand), Fort McMoney vous plonge dans la peau d'un journaliste et laisse chacun se forger sa propre opinion en prenant conscience des enjeux économiques et environnementaux de cette industrie pétrolière. Devenez le témoin privilégié de ces changements et un acteur de la destinée virtuelle de la ville.

Ressources de la même catégorie :

Illustration des trois personnages du jeu entourant la planète terre.

ClimarisQ

Espéride et la forêt de demain

Construis ta Cité romaine

Un seigneur et deux paysans du Moyen-Âge

Tranches de vies au Moyen-Âge

Illustration des personnages du jeu courant.

Les grandes grandes vacances

Dessin d'une planète sur fonds d'espace

Nowatera

Extrait d'une séquence du jeu.

Traversées

Une illustration d'un paysage urbain imaginaire créé après une phase de jeu

Oh !

Illustration d'un enfant aux commandes d'un livre volant.

J'peux pas j'ai maths !

Un homme tenant deux microphones et un enregistreur numérique.

Chasseurs d'infos

Un dessin de Jacques Jaujard appuyé contre la Joconde, la défendant d'une silhouette menaçante de soldat allemand

Sauvons le Louvre !

Une page du grimoire consacré à Circée. Sa silhouette est visible dans le ciel étoilé, en premier plan il est visible un paysage de ruines antiques

Grimoire, mon beau grimoire