Aaron Swartz — The Internet's Own Boy

FDLN 2019
Aaron Swartz au Boston Wikipedia Meetup le 18 août 2009.
Portrait du développeur prodige et militant de l'accès ouvert

Ce film raconte l'histoire de Aaron Swartz, programmeur de génie et activiste de l'information. Depuis l'aide qu'il a apportée au développement de RSS, l'un des protocoles à la base d'Internet, à la co-fondation de Reddit, son empreinte est partout sur Internet.

Mais c'est le travail révolutionnaire de Swartz autour des questions de justice sociale et d'organisation politique, combiné à son approche sans concession de l'accès à l'information pour tous, qui l'a pris au piège d'un cauchemar légal de deux années. Cette bataille s'est terminée par son suicide à 26 ans.

L'histoire d'Aaron touche une corde sensible chez des personnes même éloignées des communautés online parmi lesquelles il était une célébrité. Ce film est une histoire personnelle à propos de ce que nous perdons lorsque nous restons sourds à la technologie et à ses relations à nos libertés civiles.

Un film de Brian Knappenberger - Luminant Media

Ce documentaire est sous licence Creative Commons CC-BY-NC-SA

Ressources de la même catégorie :

Agnès Varda (Berlinale 2019)

La caméra d'Agnès Varda

Carte du système solaire.

Cartes et mappemondes

Des clés sur fonds rose

Médiathèque Numérique #FDLN 2019

Michel Legrand au festival du film de Cabourg

Rencontre avec Michel Legrand

Salle de cinéma vide photographiée du denrier rang.

Coups de coeur 2018

Main ouvrant un petit altas

Le Dessous des Cartes

Un monatge de couvetures d'ouvrages scientifiques anciens.

Covers

Illustration mettant en scène les 50 personnages antiques de la série d'animation.

50 nuances de Grecs

Photo en noir et blanc d'une tranchée pendant la Guerre 14-18.

Centenaire 14-18

Illustration d'une séquence d'ADN.

Fête de la science 2018

photographie récente du cinéaste

Hommage à Claude Lanzmann

Place du Capitole. 11 ou 12 juin 1968. Vue d'ensemble en contre-plongée des manifestants, une partie d'entre-eux sont assis par terre. Cliché pris durant les évènements de Mai 68 à Toulouse.

Mai 68 #1